Essai publié le

Essai Honda SH125i - Trente ans et pas une ride

Texte de Jimmy / Photo(s) de Zep Gori, Francesc Montero, Ula Serra
Imprimer cet article

Depuis 1984, le SH (pour Small Honda) est devenu un modèle incontournable du constructeur japonais. Ayant évolué au fil des ans, il se présente aujourd'hui comme l'un des scooters 125 les plus aboutis du marché, à un prix très concurrentiel et avec des arguments indéniables pour s'imposer sur le segment.

C’est à Florence (I), ville européenne où le SH125 se vend le mieux (7'390 unités en 2016) que Honda a invité la presse pour découvrir le dernier-né de la gamme. Deux lettres pour « Small Honda », ou toute la philosophie de la marque dans un produit existant depuis plus de 30 ans.

Difficile de ne pas dire que le SH n’est qu’une constante évolution et pas une véritable nouveauté. Mais il en va de même pour beaucoup de deux-roues motorisés, bien plus passionnels et prestigieux qu’un « simple » scooter 125.

Pourtant, il n’est pas anodin que Honda attache une importance toute particulière à un scooter. Le SH est devenu une institution : plus d’un million d’exemplaires vendus, huit générations produites et autant d’usagers qui ont opté pour ce commuter par excellence. Au même titre qu’une Fireblade ou qu’une Africa Twin, le SH s’est fait un nom.

La philosphie de Honda, marque perfectionniste en diable, se retrouve donc bel et bien dans la dernière mouture de son scooter à grandes roues. Le mot d’ordre de Honda : « polir le joyau » pour 2017. L’expression ne se réfère pas à une activité intime solitaire, rassurez-vous ! Perfectionner encore un modèle plus qu’éprouvé, sur un segment laissant peu de place à l’originalité et à la clientèle intraitable sur le rapport qualité/prix, voilà l’objectif des japonais.

Car si un motard pardonne quelques défauts à sa machine, pour peu qu’il en tire des sensations satisfaisantes, la clientèle scootériste reste très peu attachée à ces facteurs émotionnels véhiculés par la moto. La mission est donc rude pour Honda, qui doit surfer sur le succès de son SH, rester un tant soit peu original pour justifier la vente d’une vraie nouveauté et lutter avec une concurrence (même interne avec le PCX !) toujours plus affûtée et abordable. Mais la marque ailée relève encore le défi avec la dernière mouture du SH 125i.

La Renaissance du Géant Honda

Après des années difficiles depuis la crise économique et la catastrophe de Fukushima, ponctuée de modèles en quasi-stagnation et de nouveautés très relativement alléchantes, Honda reprend du poil de la bête et se lâche. Nouvelle CBR 1000 RR Fireblade, production du concept X-ADV… et mise à jour du SH ! On se remue chez le constructeur ailé.

La présentation de cette nouveauté, à Florence, n’est pas sans signification pour la marque, comme le précise Paul Nowers, de Honda Europe, pendant la conférence : « C’est une renaissance pour Honda, donc une bonne raison d’être ici à Florence ». L’un des berceaux de cette glorieuse période de l’Histoire accueille le lancement d’un produit phare de la firme japonaise, pour laquelle la signification de cet événement est plus grande qu’on ne le voit.

Il faut dire aussi que, dessiné à Rome et assemblé à Atessa, le SH est un pur produit italo/japonais. Raison de plus pour découvrir cette nouvelle version dans la magnifique ville de Toscane. Et force est de constater que Honda a encore relevé le niveau, comme pour s’accorder avec la capitale de la Renaissance. Le design est plus épuré encore, donnant un vrai cachet au petit scooter ailé.

La face avant fait figure de véritable pierre taillée, pour rester dans l’idée de « joyau ». Quasiment d’un seul bloc, elle fait la part belle aux lignes tendues mais fluides, avec une finition franchement agréable à l’œil. La partie arrière est également plus tendue et harmonieuse. On en oublierait presque le long pare-boue en plastique noir, relativement discret. La poignée passager a été redessinée et s’intègre bien à la ligne du SH. L’ensemble est donc harmonieux et agréable à l’œil, avec une finition exemplaire.

Technologiquement abouti

Si la ligne se modernise et met en valeur les feux LED plus que réussis, les solutions techniques arrivant sur le nouveau SH 125i méritent le détour. D'abord, le fameux système idling stop, qui coupe le moteur après 3 secondes d'arrêt et le redémarre au premier coup de gaz, apparaît sur la dernière mouture.

Une nouveauté qui se pare également d'un nouveau bloc-compteurs, au dessin classique mais très lisible et agréable à l'oeil. Mais c'est surtout la prise 12 volt, dans le vide-poches du tablier, ainsi que le système Smart Key qui font plaisir. Présent sur le SH300 et la RC-213 VS (!), le Smart Key repose donc sur un contacteur à transpondeur, qui permet de déverrouiller la selle, couper le contact et démarrer en gardant la clé dans sa poche.

Vous habitez Florence et ses milliers de SH sur chaque parking ? Pas de problème, un bouton permet d'activer les clignotants et de retrouver votre scooter facilement. Un autre empêche de remettre le contact une fois l'engin coupé sans avoir la clé à proximité. A l'usage, ces manipulations deviennent vite évidentes. Ainsi doté, le SH 125i s'arme pour aider son pilote à affronter la ville. Et ça tombe bien, on va s'infuser un peu de trafic florentin dès le lendemain!

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidScooter.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
La finition t le design très valorisants
+
La stabilité sans faille, même sur les pavés
+
La consommation raisonnable
On a moins aimé :
-
La selle manquant d'un soupçon de moelleux
-
Le moteur aseptisé, mais très efficace

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
SH 125i
Année :
2017
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Monocylindre, 4 temps, simple ACT et 2 soupapes
Cylindrée :
124,9 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
12 ch à 8'500 tr/min
Couple max. :
11,5 Nm à 7'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
Variation continue V-Matic
Embrayage :
Centrifuge
Partie Cycle
Châssis :
Tubes d'acier
Suspension AV :
Fourche télescopique ø 33mm
Course AV :
89 mm
Suspension AR :
Combinés amortisseurs réglables en précharge
Débattement AR :
83 mm
Pneu AV :
100 / 80 16"
Pneu AR :
120 / 80 16"
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque hydraulique avec étrier trois pistons
Frein AR :
Simple disque hydraulique avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'034 mm
Empattement :
1'340 mm
Largeur :
740 mm
Hauteur de selle :
799 mm
Poids total :
136,9 kg
Coloris disponibles
Coloris :
Rouge
 
Argent
 
Blanc
 
Noir
Catalogue
Prix de vente :
CHF 4'810.-
Swiss Bonus de 350.- CHF non-inclus
Garage :

Hot news !

OFROU - Instructions relatives aux motocycles d'examen de la catégorie A - Les précédentes instructions sont abrogées
Le 12 mai 2016, I‘OFROU a donné aux autorités cantonales I‘instruction d‘autoriser également en vue de I‘examen pratique de conduite les motocycles dont la cyIindrée est inférieure à celle prescrite. En principe, ces instructions étaient en vigueur jusqu‘au 31 décembre 2016.
Essai Yamaha T-Max, SX, DX - Rafale de maxi-scooters
Le leader incontesté du segment maxi-scooter se renouvelle pour garder la mainmise sur ses 50% de part de marchés. Décliné en 3 versions : standard, SX et DX, à vous de savoir s’il vous faut que l’essentiel ou un exemplaire équipé comme une routière grand tourisme.
Essai Honda X-ADV - Un savant mélange des genres
On connaissait les SUV dans le milieu automobile, ces véhicules capables de tracer le ruban autoroutier, de s’aventurer hors des sentiers battus comme d’arpenter la jungle urbaine… et voici que Honda déboule à l’automne dernier avec son X-ADV, un véritable SUV à deux-roues !
Essai Honda SH125i - Trente ans et pas une ride
Véritable icône chez Honda, le SH cartonne depuis 1984 sur le segment des scooters. Toujours plus raffiné, toujours plus léché, le concept SH évolue cette année pour se maintenir au top d’un segment ultra-compétitif.
Essai Quadro3 - Le 3 roues made in Switzerland
En plus de son surprenant Quadro4, la firme suisse Quadro propose également son scooter à trois roues, le Quadro3. Un engin au look marrant qui cache un très bon confort et un comportement vraiment sain grâce à sa suspension inédite.
Essai Piaggio Medley 125 - Les 3 accords
La marque italienne Piaggio est incontournable sur le marché du scooter. Souvent précurseurs, ils arrivent cette fois avec un premier 125cm3 conforme Euro4 qui se place à mi-chemin entre véhicule urbain et tourisme.