Article du

Wheels & Waves 2017 - De la gomme, des machines et des barbes [Part one]

Texte de Davolo Steiner / Photo(s) de Adriana Perez Ramboux, Davolo Steiner, Mathieu Quehen, JC Oddoz
Imprimer cet article

Dans notre précédent épisode, nous vous avons brillamment démontré par l’exemple qu’un gros serrage de poignée de gaz se trouve être la meilleure technique pour dompter le mythique anneau de Montlhéry. Et c’est avec un pincement au cœur que, petit à petit, pilotes et visiteurs - nous y compris - commencent à quitter le Café Racer Festival. Mais c’est sans compter que vos braves reporters ne vont pas s’arrêter là !

C’est donc de nouveau avec les Gentlemen GVA que nous allons vous faire découvrir, roulement de tambour, le festival Wheels and Waves qui se partage entre Biarritz (F) et San-Sebastian (E).

Le Wheels and Waves c’est avec des prépas ou rien !

Le Wheels and Waves, qu’est-ce que c’est ? C’est à l’origine, comme c’est souvent le cas pour ce genre de festival, la rencontre d’une bande de motards animés par la même passion (le Southsiders MC). La passion dont nous vous parlons ici c’est celle de la belle préparation, de la mécanique aux petits oignons et du look soigné, et ce durant cinq jours.

On y croise des préparateurs comme Roland Sands, des plus déjantés comme El Solitario, nos amis de Rapperswil, les Young Guns Speed Shop, ou encore les Vaudois Warson Motors. Tout ce petit monde se retrouve au "Village" où l’on croise des anciens amis - les Dandy Riders - et on y rencontre des nouveaux.

L’entrée au paradis

On y court que ce soit en flat track (El Rollo) ou encore en course de départ arrêté (la Punks Peak). On y découvre, dans une halle portuaire, une exposition mixant des machines, de la photographie, du surf et de l’artisanat.  

Le Wheels n’étant rien sans le Waves, une compétition journalière de surf partage les lieux avec un skate park, inauguré par Steve Caballero en personne, qui d’ailleurs fera partie des pilotes qui battront le fer à El Rollo.

Steve Caballero ne fait pas que du skate, il envoie aussi du lourd en flat

Nous retrouvons une quinzaine d’autres Gentlemen, beaucoup plus frais que nous, qui nous arrivent directement de Genève. Et cela va être une belle semaine de partage, autour de ce festival qui nous rassemble maintenant toutes les années.

La moto, c’est aussi une belle bande de potes !
Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidScooter.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Hot news !

OFROU - Instructions relatives aux motocycles d'examen de la catégorie A - Les précédentes instructions sont abrogées
Le 12 mai 2016, I‘OFROU a donné aux autorités cantonales I‘instruction d‘autoriser également en vue de I‘examen pratique de conduite les motocycles dont la cyIindrée est inférieure à celle prescrite. En principe, ces instructions étaient en vigueur jusqu‘au 31 décembre 2016.
Essai Yamaha T-Max, SX, DX - Rafale de maxi-scooters
Le leader incontesté du segment maxi-scooter se renouvelle pour garder la mainmise sur ses 50% de part de marchés. Décliné en 3 versions : standard, SX et DX, à vous de savoir s’il vous faut que l’essentiel ou un exemplaire équipé comme une routière grand tourisme.
Essai Honda X-ADV - Un savant mélange des genres
On connaissait les SUV dans le milieu automobile, ces véhicules capables de tracer le ruban autoroutier, de s’aventurer hors des sentiers battus comme d’arpenter la jungle urbaine… et voici que Honda déboule à l’automne dernier avec son X-ADV, un véritable SUV à deux-roues !
Essai Honda SH125i - Trente ans et pas une ride
Véritable icône chez Honda, le SH cartonne depuis 1984 sur le segment des scooters. Toujours plus raffiné, toujours plus léché, le concept SH évolue cette année pour se maintenir au top d’un segment ultra-compétitif.
Essai Quadro3 - Le 3 roues made in Switzerland
En plus de son surprenant Quadro4, la firme suisse Quadro propose également son scooter à trois roues, le Quadro3. Un engin au look marrant qui cache un très bon confort et un comportement vraiment sain grâce à sa suspension inédite.
Essai Piaggio Medley 125 - Les 3 accords
La marque italienne Piaggio est incontournable sur le marché du scooter. Souvent précurseurs, ils arrivent cette fois avec un premier 125cm3 conforme Euro4 qui se place à mi-chemin entre véhicule urbain et tourisme.