Article du

La moto électrique n'est pas encore apte à satisfaire les motards

Texte de Rédaction
Imprimer cet article

(OSMS) Contrairement au marché de l’automobile, celui de la moto et du scooter n’est guère fourni en modèles à propulsion alternative électrique, cette technologie ne rencontrant pas d’écho auprès des usagers.

L’e-moto n’est actuellement pas apte à satisfaire aux exigences des consommateurs sur les plans de l’autonomie, des performances, du poids, du life-style et du prix. L’échéance du remplacement du moteur thermique traditionnel par la technique électrique est encore bien lointaine.

La moto est toujours appréciée en Suisse en tant qu’engin récréatif et de loisirs. Avec 26'942 motos et 18’545 scooters, 2017 représente le deuxième meilleur score des dernières décennies en termes de nouvelles immatriculations. Mais seul 1,2 % de cet effectif représente des deux-roues à propulsion électrique. A savoir tout juste 73 unités côté motos (0,3 % de part de marché). Pour ce qui est des scooters utilisés surtout en ville et en agglomération ainsi que sur courtes distances, leur nombre s’élevait à 476  (2,6 % parts de marché).

Maigre autonomie, poids conséquent, prix élevés

Cette existence en catimini des motos et des scooters électriques et le faible intérêt que porte la clientèle au deux-roues à propulsion électrique ont diverses raisons. Comme les motos et les scooters, vu leur conception, disposent de beaucoup moins d’espace de rangement que les automobiles pour le stockage de sources d‘énergie, les performances de roulage et l’autonomie possibles sont limitées. Pour les virées du week-end, voire les longs voyages en vacances, les réserves d’énergie embarquées sont carrément insuffisantes.

De plus, l’énorme encombrement des lourdes batteries rend impossible un concept de véhicule dynamique au prix avantageux. L‘absence de sonorité moteur et les entraves à un design attractif entrent également en considération pour un véhicule utilisé pratiquement à 100 % comme engin récréatif doté d’un grand facteur émotionnel.

Avant que la science n’ait trouvé des nouvelles solutions révolutionnaires pour ce qui est de la technique de stockage de l’énergie, tous les fabricants de motos renommés  n’ont d’autre choix que de se concentrer sur le développement de leurs modèles à propulsion conventionnelle.

Suivez AcidScooter.ch !

Hot news !

OFROU - Instructions relatives aux motocycles d'examen de la catégorie A - Les précédentes instructions sont abrogées
Le 12 mai 2016, I‘OFROU a donné aux autorités cantonales I‘instruction d‘autoriser également en vue de I‘examen pratique de conduite les motocycles dont la cyIindrée est inférieure à celle prescrite. En principe, ces instructions étaient en vigueur jusqu‘au 31 décembre 2016.
Essai Yamaha T-Max, SX, DX - Rafale de maxi-scooters
Le leader incontesté du segment maxi-scooter se renouvelle pour garder la mainmise sur ses 50% de part de marchés. Décliné en 3 versions : standard, SX et DX, à vous de savoir s’il vous faut que l’essentiel ou un exemplaire équipé comme une routière grand tourisme.
Essai Honda X-ADV - Un savant mélange des genres
On connaissait les SUV dans le milieu automobile, ces véhicules capables de tracer le ruban autoroutier, de s’aventurer hors des sentiers battus comme d’arpenter la jungle urbaine… et voici que Honda déboule à l’automne dernier avec son X-ADV, un véritable SUV à deux-roues !
Essai Honda SH125i - Trente ans et pas une ride
Véritable icône chez Honda, le SH cartonne depuis 1984 sur le segment des scooters. Toujours plus raffiné, toujours plus léché, le concept SH évolue cette année pour se maintenir au top d’un segment ultra-compétitif.
Essai Quadro3 - Le 3 roues made in Switzerland
En plus de son surprenant Quadro4, la firme suisse Quadro propose également son scooter à trois roues, le Quadro3. Un engin au look marrant qui cache un très bon confort et un comportement vraiment sain grâce à sa suspension inédite.
Essai Piaggio Medley 125 - Les 3 accords
La marque italienne Piaggio est incontournable sur le marché du scooter. Souvent précurseurs, ils arrivent cette fois avec un premier 125cm3 conforme Euro4 qui se place à mi-chemin entre véhicule urbain et tourisme.